Chaque année, un français consomme entre 8 et 9 éponges, un geste anodin et courant qui a tout de même son impact ! Ce sont les plus gros consommateurs d’éponges végétales (explication plus bas) d’Europe !

Outil désormais indispensable dans une cuisine ou une maison, l’éponge sert pour l’hygiène personnelle mais aussi pour tout ce qui est question nettoyage. 

Par ailleurs, il existe diverses sortes d’éponges plus ou moins adéquates, plus ou moins écologiques. 

Le saviez-vous ? 

Cet accessoire du quotidien peut sembler inoffensif mais en réalité, il a un impact controversé sur notre santé, notre organisme et sur l’environnement ! En effet, la production d’éponges végétales et synthétiques nécessite d’utiliser des ressources fossiles mais consomment aussi beaucoup d’énergie. En plus, elles sont très difficilement recyclables. Enfin, certaines éponges dotées d’une partie grattante (souvent vert) renferme du Triclosan, un perturbateur endocrinien.

Quand les premières éponges industrielles ont-elles vu le jour en France ? 

Le brevet a été déposé en 1932 par des Français et la première vente a eu lieu en 1935 ! C’est pas si vieux finalement… 

éponge naturelle, que l'on retrouve dans la mer, une sorte de rond jaune avec des trous
l’éponge naturelle (illustration par Noémie Jouan)

Mais à l’origine, l’éponge n’était pas créée par l’Homme. En effet, on utilisait tout simplement ce que l’on trouvait dans la mer à savoir : l’éponge naturelle ci-dessous. 

C’est une matière douce pour l’hygiène corporelle ! Mais quand il est question du nettoyage des surfaces dures, ce n’est pas la même affaire ! 

Comme elle ne s’utilisait pas pour tout, les industriels se sont emparés de la question et ont commencé à en produire à partir de matériaux beaucoup beaucoup beaucoup moins naturels. 

Connaissez-vous les éponges végétales ? 

De leur nom, on pourrait penser qu’il s’agit d’éponges bien pour la planète ! Que nenni !

éponge végétale basique, jaune sur un côté et verte de l'autre
l’éponge dite « végétale » (illustration par Noémie Jouan)

Elles sont fabriquées à partir de la cellulose qui est extraite du bois puis traitée chimiquement et physiquement pour donner un nouveau composant : la viscose. Selon leur fabrication, elle peut être toxique et très polluante pour la planète, pour les êtres vivants ou autres. 

En effet, la partie verte est pré-imprégnée de triclosan. Qu’est-ce que c’est ? C’est un biocide, soit une substance chimique permettant de repousser ou détruire les bactéries. Il était très utilisé dans les années 1970 et est maintenant présent dans la plupart des produits du quotidien : dentifrice, cosmétique, produits d’hygiène et donc bien sûr les éponges. 
Sauf que ce dernier a des conséquences non négligeables : dégradation du système immunitaire, apparition de nombreuses allergies, perturbateurs endocriniens, cancérogenèse (processus concernant la formation d’un cancer). On suspecte aussi le triclosan d’étendre la résistance des microbes alors même que sa principale caractéristique est d’être un antibactérien. 
C’est pourquoi en 2017, plus de 206 médecins, scientifiques, experts ont lancé un appel pour interdire son usage car de nombreuses études montrent sa toxicité. 4 ans après, le triclosan est toujours présent dans nos produits…

L’éponge végétale est une invention française, c’est la marque Spontex avec son emblématique hérisson qui a sorti ce produit en 1932. 

Et aujourd’hui, 85% des éponges vendues en France sont des éponges dites “végétales”. 


Et qu’en est-il des éponges synthétiques, encore très présentes dans nos logements ? 

1. Ce sont les pires ! Elles sont fabriquées à base de … tadam… pétrole !

Et plus précisément, à base de polyuréthane qui est une molécule organique. En simple, c’est une mousse de résine. Et, c’est une molécule que l’on retrouve aussi dans les colles, peintures, mousses ou fibres. C’est donc une éponge friande en énergie polluante. 

De plus, cette mousse de résine jaune est traitée avec de nombreux produits chimiques pour lui donner un aspect résistant ! 

2. les microplastiques ? 

Les microplastiques sont des minuscules particules de plastiques que l’on retrouve aujourd’hui dans les milieux marins, dans les sols etc. Ces particules sont invisibles à l’œil nu et pourtant, elles sont très dangereuses et toxiques : les animaux peuvent les ingérer et avoir des problèmes de reproduction, des perturbations du système hormonal et influer sur les écosystèmes. Même nous, les humains, nous en ingérons chaque semaine, chaque année. On estime même que l’on avale l’équivalent d’une carte de crédit par semaine !

L’utilisation d’éponges synthétiques amène donc de nombreuses microparticules dans les sols et les eaux. 

3. L’éponge est-elle biodégradable ? (spoiler : non)

Cette éponge n’est pas biodégradable et finit souvent dans des décharges géantes polluant l’air ou incinérés créant de nombreux déchets. 

4. le plastique au sein des éponges 

Les éponges, pour arriver dans les foyers, sont emballées dans du plastique non recyclable, ce dernier finit, ensuite, à la poubelle ou dans la nature (au choix).

l’éponge synthétique, à base de pétrole (illustration par Noémie Jouan)

5. notre santé à cause des éponges 

Cette dernière regroupe de nombreuses bactéries en son sein. Elles peuvent causer des maladies et dérégler notre organisme. Pas super tout ça ! 


L’alternative zéro-déchet : 

Tu cherches des éponges lavables, réutilisables, fabriquées en France et tu souhaites faire des économies ? Ici, tu pourras trouver ton bonheur au niveau des éponges !

Nos éponges sont fabriquées à la main à Colombes près de Paris, 100 % françaises, de sa fabrication aux matières premières utilisées, réutilisables de nombreuses fois des milliers durant plus d’un an et certifiées Oeko-Tex

éponge papa poule mama cool avec des fleurs jaunes et rouges
l’éponge lavable et réutilisable de Papa Poule Mama Cool (illustration par Noémie Jouan)

Elle se compose de : 

  • Une face en nid d’abeille tissée en France
  • Une autre face en toile un peu plus grattante upcyclée
  • Un intérieur technique non putréfiable

Concernant l’entretien de nos éponges, c’est simple. Elle passe à la machine à laver à 30° ou 40° mais aussi dans le lave-vaisselle !

Avec l’éponge lavable, vous faites aussi des économies ! Comme l’éponge se garde plus longtemps, vous jetez moins et vous achetez moins ! 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.